logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

24/04/2006

Hier à Paris ...

Des cavalières dans Paris pour le retour du cheval dans la capitale

Quatorze cavalières ont troublé le calme des rues parisiennes hier et attiré tous les objectifs photo des touristes matinaux en défilant pour le retour du cheval dans la capitale.

De la Porte Dauphine à la Bastille, elles ont défilé dans une atmosphère très chaleureuse. Saluées par les passants, les cavalières vêtues d'un tee-shirt noir portant l'inscription de leur association "Le cheval à Paris" ont suscité la curiosité des badauds.

"Traverser Paris à cheval n'est pas pour nous un défi, ni un pari, ni une provocation. C'est juste une façon d'attirer l'attention sur une anomalie. Paris est la seule grande ville européenne d'où les chevaux sont bannis", a déclaré une des cavalières, Alice Bloch, 37 ans.

"Théoriquement, rien ne s'oppose à la libre circulation dans Paris de chevaux s'ils respectent le code de la route. Pour interdire ce moyen de transport, la police prétexte que cela gêne la circulation. Je suggère au maire de Paris qui cherche des idées pour décourager la circulation, de recourir à la plus noble conquête de l'homme", à surenchéri Jean-Louis Gouraud, directeur de collection aux éditions du Rocher, grand amoureux des chevaux et inspirateur de l'idée de défiler dans Paris.

Les cavalières ont fait une halte à la Mairie de Paris pour y déposer une lettre "supplique" dans laquelle elles demandent à Bertrand Delanoë et au préfet de police "d'autoriser en des lieux choisis la circulation de fiacres et de chevaux montés, de faire du cheval un outil de service public et de favoriser l'accès à la culture équestre aux parisiens en créant une maison du cheval".

Cette lettre met aussi l'accent sur "le cheval comme lien social qui est déjà affecté à des missions de surveillance et de sécurité dans plusieurs communes de France. Il peut jouer également un rôle de médiateur en imposant le respect par son gabarit et permet d'atténuer l'aspect répressif de l'action de surveillance".

Dans certaines municipalités, le cheval de trait reprend du service en effectuant des travaux de voirie, de ramassage de déchets encombrants, d'entretien d'espaces verts (arrosage, débardage).

Dernier point mis en exergue dans le courrier, le cheval comme atout de charme touristique à l'instar de beaucoup de capitales avec l'usage de la calèche ou du fiacre qui replacerait les chevaux au coeur de la cité. L'idée de la maison du cheval serait, selon une des cavalières, "un lieu où les parisiens pourraient se réapproprier le cheval".

Les organisatrices du défilé sont parties au départ de la constatation que plus d'un million de Français montent à cheval, le fréquentent, ou en vivent, dont 75% habitent en région parisienne.




Alors à quand le retour des calèches, des cochers et des carrosses ????

Commentaires

Belle initiative. "La petite diligence sur les beaux chemins de France, s'en allait ... voyageurs toujous contents". miche

Écrit par : miche | 25/04/2006

je ne savais pas, je le découvre ici!
Mais j' approuve, ayant fait de l' équitation et aimant toute cette ambiance hippique ( mais pas les courses!)
Bonne journée,
Jean-Claude

Écrit par : Jean-claude | 25/04/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique