logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

31/05/2006

Tentez votre Chance …

Le 31 mai 1933 : la Loterie nationale est autorisée




Ce jour là, en France, une loi de finance autorise la Loterie nationale pour une durée de 1 an, dont le produit sera affecté aux retraites des combattants, moins 100 millions destinés à la caisse de solidarité contre les calamités agricoles.

Le 7 novembre 1933, au Trocadéro a lieu pour la première fois le tirage de la Loterie nationale. Le premier gagnant est un coiffeur de Tarascon, M.Bonhoure, qui empoche les 5 millions de francs du gros lot.

12 à 15 millions de joueurs achètent chaque année leur billets de loterie d'1 ou 2 "dixième".









Mais à partir de 1952 la Loterie nationale doit faire face à la concurrence du PMU.

En 1970 l'activité n'est plus rentable et de nombreux émetteurs cessent leur activité. En 1976 est créé le Loto National et en 1984 le Tac O Tac (chaque semaine 7 millions de billets sont vendus).

Le 13 décembre 1990 a lieu le dernier tirage de la Loterie nationale victime du succès du Loto.

En 1995 les français ont joué pour plus de 33 milliards de francs aux différents jeux de la Française des jeux et plus de 32 milliards de francs au PMU.

En France, la première loterie fut organisée par François 1er.
Louis XVI relance la Loterie royale en 1776, la Révolution la supprime et Napoléon la rétablit en 1804.
Abolies en 1836, les loteries locales réapparaissent en 1930 au profit des équipements anti-incendie des communes.

30/05/2006

On est au temps des cerises …

Qui l’eut cru ??? on se croirait en Automne …et pourtant …

En France, le cerisier fut cultivé dès le haut moyen-âge, pour ses fruits délicats et sucrés, mais aussi pour son bois, à la texture et à la finesse délicate.



Il existe de nombreuses variétés de cerises, mais i y a seulement deux catégories : les douces et les acides.

. Parmi les douces, on trouve les bigarreaux avec une infinité de variétés (burlat, napoléon, cerise de Céret, noire de Méched, Guillaume, Reverchon...). On peut dénombrer plus de deux cents variétés vendues sur les marchés en Europe, auxquelles il faut ajouter autant de variétés très locales, génétiquement différenciées au cours du temps, en fonction de l'acidité des sols et des divers essais de greffons

. Parmi les acides, appelées guignes, griottes, merises, cerises sauvages, au nombre de trois variétés :
o Les amarelles, essentiellement la Montmorency
o Les griottes, dont la plus connue est la griotte du Nord
o La cerise anglaise, peu consommée car très aigre



Pour la santé
La cerise, c'est de l'eau à 81%. Il s'agit d'une bonne source de potassium et de vitamine A, mais sa valeur nutritive globale est plutôt faible.

On la dit antiarthritique et légèrement laxative. Elle possède des propriétés désintoxicantes car elle facilite l'élimination de l'acide urique. Les queues de cerise en tisane sont diurétiques.

Son sucre est principalement du levulose, qui conviendrait aux diabétiques.

Les pédoncules, ou queues de cerises, se préparent en décoction (peu agréable à boire) et sont utilisées notamment contre l'inflammation des voies urinaires, la cystite, la goutte et l'hydropisie.


Quelques citations familières de la cerise :
« avoir la guigne », c'est manquer de chance,
« mettre une cerise sur le gâteau », c'est terminer une activité,
« c'est la cerise sur le gâteau », prend un sens péjoratif pour signifier « c'est plus que ce que je peux admettre sans me fâcher ».


Il y a aussi, la fameuse chanson « Le temps des cerises » qui fut longtemps un symbole révolutionnaire ouvrier fort, et à ce titre fut longtemps interdite dans de nombreux pays.


Enfin, après cette lecture pour vous ravigoter, voici la Recette des cerises à l'eau de vie :


Remplir un bocal avec des griottes dont on a coupé les queues à moitié et piqué le dessus de la peau avec une aiguille.
Préparer de l'eau de vie sucrée, avec 350 grammes de sucre pour 1 litre d'eau de vie basique (60°), et la verser dans le bocal contenant les cerises, jusqu'à ce qu'elles soient bien recouvertes.
Laisser reposer les cerises à l'eau de vie, pendant au moins trois mois (à l’ombre et au frais), avant de les déguster, en accompagnement d'un dessert au chocolat et d'un café fort, ou en pousse-café.

A votre santé, mais, attention, sans exagération !!!

29/05/2006

Des nouvelles de mon ami ...Georges

En Février 2006, dans la rubrique sport je vous ai déjà parlé de lui, c'est Georges !


le voilà aujourd hui, tout bronzé, tout brûlé par le soleil, tout fatigué ..mais heureux !!
Il continue son périple dans le monde, seul avec son vélo et son courage .
Parti de Sydney en Aout 2005 , aujourd'hui il attaque la 2ème partie de son périple .. l'Inde après avoir déjà traversé le Chine, le Tibet, le Népal .. pour rentrer à Neufchâtel en Suisse en Septembre 2007 !!!
Son objectif : parcourir 40000 km en vélo et en solitaire à travers 4 continents et 26 pays. Voici le circuit qu'il s'est tracé :

Il tient scrupuleusement son journal de bord, vous pouvez le suivre sur :
http://www.walkabut.ch/

09:15 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (3)

A vos raquettes !!! Roland Garros : le tournoi 2006




Les Internationaux de France se déroulent du 28 mai au 11 juin


Le palmarès des Français depuis 1925 à Roland Garros :



Seulement cinq joueurs et cinq joueuses français ont remporté Roland Garros depuis 1925. Parité respectée. Souvenez-vous... Roland Garros, qui fait partie des quatre tournois de tennis du Grand Chelem (avec l'Open d'Australie, Wimbledon et l'US Open), est né en 1891. Mais c'est seulement en 1925 qu'il s'ouvre aux joueurs étrangers. Alors que les "mousquetaires" ont assuré aux Français un beau palmarès dans les années 20, les victoires se font plus rares aujourd'hui

PALMARES DES VAINQUEURS FRANCAIS DE 1925 A AUJOURD'HUI
1925 René Lacoste Jean Borotra (FRA)
1926 Henri Cochet René Lacoste (FRA)
1927 René Lacoste William Tilden (USA)
1928 Henri Cochet René Lacoste (FRA)
1929 René Lacoste Jean Borotra (FRA)
1930 Henri Cochet William Tilden (USA)
1931 Jean Borotra Christian Boussus (FRA)
1932 Henri Cochet Giorgo de Stefani (ITA)
1946 Marcel Bernard Jaroslav Drobny (CZE)
1983 Yannick Noah Mats Wilander (SUE)

PALMARES DES CHAMPIONNES FRANCAISES DE 1925 A AUJOURD'HUI
1925 Suzanne Lenglen Kitty McKane (GBR)
1926 Suzanne Lenglen Mary Browne (USA)
1938 Simone Mathieu Nelly Landry (FRA)
1939 Simone Mathieu Jadwiga Jedrzejowska (POL)
1948 Nelly Landry Shirley Fry (USA)
1967 Françoise Dürr Lesley Turner (AUS)
2000 Mary Pierce Conchita Martinez (ESP)


Combien gagne le vainqueur du tournoi ?
Pour la première fois de l'histoire de Roland Garros, les vainqueurs homme et femme gagneront la même somme en 2006. C'est l'un des tournois les mieux dotés du circuit.
Etre joueur de tennis de haut niveau, c'est dur. Beaucoup d'entraînement, de préparation mentale et d'efforts... mais aussi beaucoup d'argent pour les meilleurs.
Le gagnant et la gagnante de Roland Garros récolteront par exemple 940 000 euros en juin prochain.
Les Grands Chelems offrent désormais la même somme aux vainqueurs femme et homme. Seul Wimbledon n'assure pas la parité des gains.

Et les autres sportifs ? Qui sont les mieux payés ?

Zidane est toujours en tête du classement des plus gros revenus. Le football reste le sport le plus rémunérateur.


Classement des sportifs les mieux payés dans chaque discipline en 2005 :

Football
Zinedine Zidane 14 600 000 €








Basketball
Tony Parker 5 600 000 €








Tennis
Amélie Mauresmo 4 000 000 €








Automobile
Sébastien Loeb 3 400 000 €






Golf
Thomas Levet 2 000 000 €








Boxe
Brahim Asloum 800 000 €









Moto
David Vuillemin 800 000 €









Hippisme
Christophe Soumillon 750 000 €









Cyclisme
Sylvain Chavanel 625 000 €









Rugby
Frédéric Michalak 570 000 €









Athlétisme
Christine Aaron 450 000 €









Handball
Jackson Richardson 425 000 €









Ski
Candide Thovex 400 000 €









Ca fait rêver, non >!!! Et si on s'entrainait !!!! Chiche !!!

08:25 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (4)

28/05/2006

C'est la Fête des Mères

Heureuse Fête à toutes les Mamans Blogueuses ...



Mais comment dit-on "Bonne Fête Maman" dans les autres Pays ?
Anglais : Happy mother's day
Allemand : Herzliche grüsse zum mutertag
Espagnol : Félicidades mama
Italien : Buona festa mamma
Néerlandais : Gelelicituud
Norvégien : Gratulerer med morsdagen !
Portugais : Boa mamã

----------------------------------------------------------------------------
A part la "maman" de chacun qui est unique, il y a bien d'autres "mères" qui ont fait parler d'elles ...

De la mère Michel, qui cherche son chat depuis des siècles, à la mère Noël de Franche-Comté, quelles sont les “ mères ” inscrites dans l’imaginaire populaire ?


“ La mère Michel ”

C’est la mère Michel qui a perdu son chat,
Qui crie par la fenêtre à qui le lui rendra.
C’est le père Lustucru qui lui a répondu :
- Allez, la mère Michel, votre chat n’est pas perdu.”


“ La mère Poule ”

La mère Poule n’est pas une mère abusive, mais une mère qui couve ses petits, les protège de son aile, à l’image de cette volaille maternelle que tous les enfants d’autrefois connaissaient pour la côtoyer en vrai dans la cour de la ferme et parfois au figuré dans la maison, avec une maman qui les couvrait de baisers !

“ La mère Poulard et la mère Brazier ”
De Poule à Poulard, il n’y a qu’un pas…
La mère Poulard, bien connue de tous les gastronomes, a ouvert en 1888 au Mont Saint-Michel une auberge qui porte toujours son nom aujourd’hui. Bonne table, hôtel douillet… Annette Poulard obtint vite le titre envié de “ Mère cuisinière ” : la mère Poulard est née. Elle mit au point près de 700 recettes dont sa fameuse omelette.


Lyon a compté aussi de nombreuses “ Mères cuisinières ”, d’abord au service de grandes familles bourgeoises, puis installées à leur compte à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. Elles tenaient table ouverte pour les Compagnons du Tour de France. La plus connue d’entre elles reste la mère Brazier. Dans un établissement à son nom, créé en 1921, Eugénie Brazier accueillait gastronomes et personnalités (dont Édouard Herriot ou le général de Gaulle).











“ La mère Denis ”
"C’est ben vrai, ça ! ”
La publicité a créé de toutes pièces la fameuse “ mère Denis ”, cette lavandière (de son vrai nom Jeanne Le Calvé) qui fit les beaux jours d’une marque de machine à laver, avec sa bonne tête de grand-mère et son accent rocailleux du terroir. Une mère au sens d’autrefois : bonne femme active, fripée mais solide, aux bras musclés qui en auraient remontré à beaucoup d’hommes, une forte femme qui tenait sa maisonnée comme elle tenait son battoir au lavoir : solidement !



“ La mère Noël ”
En Franche-Comté, jusqu’à la Première Guerre mondiale, ce n’était ni saint Nicolas, ni le père Fouettard, ni le père Noël qui distribuaient des présents aux enfants pendant la nuit du 24 au 25 décembre. C’était une “ mère Noël ” : la tante Arie. On la disait bien vieille mais avec un visage resté jeune. Elle portait des pattes d’oie en guise de pieds, s’habillait chaudement et, tout emmitouflée, faisait le tour du pays, accompagnée d’un âne pourvu d’un grelot autour du cou et de deux hottes chargées de jouets et de friandises à distribuer. On racontait aussi que cette “ mère Noël ” habitait une grotte en forêt, sur le Lomont, où elle entreposait des montagnes de jouets pour plusieurs Noëls de suite.
L’idée de “ mère Noël ” ne s’est guère implantée ailleurs.

Peut-être parce que le plus beau cadeau d’une mère reste son affection réelle tout au long de l’année !

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique