logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

01/07/2006

Le coup d'envoi est donné... départ du Tour de France

Le Tour de France 2006 démarre aujourd'hui à Strasbourg pour finir le 23 Juillet aux Champs Elysées : 3657 kms de tours de pédale pour les acharnés du vélo.

medium_carte_du_tour_2006.jpg
.


Le vélo est tous les ans à l’honneur en juillet. Mais savez-vous au juste quand il a été créé ? Et quelles formes surprenantes il a pu prendre ?
medium_titre-histoire-bicyclette.gif



A l’origine : des vélos sans pédales
C’est un Allemand, le baron Drais (1785-1851) qui invente le premier deux-roues. Il l’appelle "machine à courir" car, assis sur une selle, l’utilisateur fait avancer l’engin avec ses pieds, les roues lui permettant d’atteindre la vitesse de la course sans effort.
En 1817, Drais accomplit avec sa machine 14 km en moins d’une heure, plus rapide ainsi que la malle-poste avec ses chevaux !
C’est en France qu’il réussit à déposer son premier brevet et à commercialiser l’engin, sous le nom de "vélocipède". Dans le langage courant, on l’appelle tout simplement "draisienne". Une invention si simple et si peu coûteuse (bien moins chère qu’un cheval) qu’elle a de nombreux copieurs dans toute l’Europe.


L’invention de la pédale vers 1850
Une draisienne, c’est bien, mais c’est encore cher. Surtout, ça use les semelles de chaussures avec une incroyable rapidité… Aussi l’invention de manivelles et de pédales sur l’axe de la roue avant est-elle essentielle pour l’essor commercial de l’engin.
En France, ce sont deux carrossiers, Pierre Michaux et son fils Ernest, qui auraient inventé ce système en 1861. Ce sont surtout eux qui savent le diffuser, vendant dans les années 1870 douze vélocipèdes par jour au prix de 200 francs l’unité. Des salles d’entraînement sont installées à côté des lieux de vente : dans l’esprit des manèges pour l’apprentissage de l’équitation, les acheteurs peuvent s’initier sur piste à la pratique du vélo.

Les premières courses
La première course cycliste du monde a lieu le 8 décembre 1867, des Champs-Élysées jusqu’au château de Versailles. Les courses se multiplient ensuite très vite ; les coureurs s’habillent alors comme les jockeys des courses hippiques et ont, comme eux, des courses de vitesse en stade ou des épreuves d’obstacles.
Le premier magazine spécialisé, Le Vélocipède illustré, paraît en 1869 à Paris. Il est à l’origine cette même année de la première course longue distance : Paris-Rouen.


L’apparition du "grand bi"

À partir des années 1870, partant du principe que, plus la roue est grande, plus le cycliste peut parcourir une longue distance avec un nombre égal de coups de pédale, les fabricants se mettent à produire des engins avec une roue avant de plus en plus grande (jusqu’à 1,50 m). La roue arrière se rétrécit pour ne plus servir qu’à stabiliser l’appareil et à faciliter la montée du cycliste.
Ces "grands bis" demandent hélas une grande habileté et la force d’un acrobate. Ils s’avèrent impraticables pour beaucoup et surtout fort dangereux. "Achetez un bicycle, affirmait Mark Twain après avoir essayé un grand bi, vous ne le regretterez pas… si vous survivez !".

L’invention de notre bicyclette
Enfin, en 1880, l’Anglais Lawson présente à un salon sa "bicyclette" de sécurité, avec deux roues de taille voisine, avec traction non plus de la roue avant directement avec les pédales mais de la roue arrière par l’intermédiaire d’une chaîne : bref, à peu de choses près, notre vélo d’aujourd’hui. "C’est la machine la plus bizarre que j’ai jamais vu", commenta un journaliste, reconnaissant néanmoins "que la sécurité est garantie et que le cycliste peut aborder les obstacles sans crainte de passer par-dessus le guidon".
En France, cette bicyclette est produite à partir de 1887. La Manufacture de Saint-Étienne commercialise "l’Hirondelle", longtemps le modèle le plus vendu du pays. En 1891, Michelin lui ajoute le pneumatique : désormais, plus rien ne s’oppose à une utilisation facile, par le plus grand nombre, de la future "petite reine". À vos vélos !
medium_pho6.jpg

08:35 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

bonjour Michka
que d'évènements aujourd'hui
et puis j'avais oublié les origines du vélo

j'aime bien le vélo , mais ce qui me dérange ce sont les cotes , si tout était plat que ce sertait bien pour moi .
il est vrai que mon coeur ne me permet pas non plus des fantaisies . .

belle journée à toi
à bientot

agathe

Écrit par : agathe | 01/07/2006

Quelle journaliste tu ferais Michka avec des résumés pareils sur l'histoire du vélo. Ceux qui écrivent si mal parfois dans nos "canards" feraient ben de prendre de la graine.
Moi aussi j'aime bien le vélo, mais c'est vrai que dans mon coin il y a beaucoup de côtes, surtout pour rentre à la maison, vu qu'on est sur un plateau, alors avec le poids des ans, ça devient plus didfficile.
Bonne journée.
Amicalement
Jean-Louis

Écrit par : jean-louis | 01/07/2006

Bonjour Michka,

Belle invention que cette Draisienne. Tout recemment, j'observais un bout de chou à qui les parents avaient achetés un vélo avec petites roues arrière stabilisatrices. Le môme, trop petit pour actionner le pédalier, essayait de faire reculer son engin, ses pieds au sol, en heurtant alors les pédales. Pas pratique.
Je suis certain que si le pédalier pouvait s'enlever facilement, le bambin de 18 mois, 2 ans se servirait de son cadeau comme le Baron.

Bonne journée

Écrit par : christian | 01/07/2006

Je me souviens bien de la bicyclette "hirondelle", ici dans la région lyonnaise, les gens achetaient bien chez Manufrance
(Manu), les agents de police étaient équipés d'hirondelle.Le Tour de France, j'aime bien regardé les étapes à la télévision, cela me rappelle la jeunesse, mon frère aîné demandait à Maman de relever les vainqueurs, à chaque étape, écoute à la radio, quand il rentrait du travail c'est la première chose qu'il demandait les résultats du Tour de France. Merci Michèle pour cette note sur le vélo.Bonne journée. Renée

Écrit par : Renée | 01/07/2006

L'hirondelle...C'est ce vélo qui valut aux policiers qui en étaient équipés leurs surnom.

Un plaisir de lire cette histoire de la bicyclette...

Pas de pédales au départ...on y revient !
Dans peu de temps, c'est la seringue qui va les remplacer..

Le Hic,c'est que les amateurs de vélo s'y perdent !

A bientôt...

Écrit par : Crabillou | 04/07/2006

j'aime les origines des festivités, compétitions, etc... Il y a quelques années nous regardions tout le temps le Tour, j'adorais. On allait voir des étapes... mais depuis le dopage, on a stoppé.. dommage ! miche

Écrit par : miche | 09/07/2006

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique