logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

18/07/2007

Les Corses

Lors d'un séjour en Corse, j'ai surpris ces papys en train de se raconter quoi ... des "histoires corses" sans doute ...

medium_Sans_titre-1_copie.3.jpg


d'ailleurs j'ai vérifié .. en tendant l'oreille voilà ce que j'ai entendu ... -----------------------------------------------------------------------
Tonio et Francisco, sont assis sur un banc au bord de la route. Une voiture passe en trombe devant eux et une malette tombe du coffre et glisse juste devant nos deux compères. La malette s’ouvre, elle est pleine de dollars ! Francisco se penche lentement vers son voisin et lui dit :
Oh, Tonio, si le vent se lève, on est riche ...
------------------------------------------------------------------------

Tonio cherche du travail. Connaissant l'autoroute entre le nord et le sud de l'île, il se décide d'aller voir si par hasard, il n'y aurait pas un boulot pour lui à l'équipement.
On lui propose de peindre des bandes blanches tout le long de l'autoroute. Il accepte.
1er jour : il fait 100 mètres de ligne blanche.
2eme jour : il fait 50 mètres
3eme jour : il fait 25 mètres
4eme jour : il fait 10 mètres
Le 5eme jour, le chef vient le voir et lui dit :
- Ok, pour le premier jour. 100 mètres c'est pas tellement, mais ça passe. Mais les jours suivants, pourquoi as-tu diminué les mètres ?
L'autre lui répond :
- Chef, plus j'avance et plus le pot de peinture est loin !

--------------------------------------------------------------------------

Un couple de jeunes mariés décide d’aller en Corse pour leur nuit de noces. Le matin, le mari va chercher une lame de rasoir, se coupe le doigt et répand du sang dans les draps.
Mais chéri, que fais-tu ?!
Écoute, on est en Corse, ils sont TRES regardants sur ce genre de choses et comme tu n’es plus vierge, je sauve ton honneur !
Oh merci mon chéri !

50 ans plus tard...

Dis chéri, si on retournait dans l’auberge de Corse pour nos 50 ans de mariage
Bonne idée !
La nuit se passe très bien et le matin la femme se lève, puis se mouche dans les draps. Son mari lui demande ce qu’elle fait donc et elle répond :
Tu as sauvé mon honneur il y a 50 ans, je peux bien sauver le tien maintenant.

09:40 Publié dans Humour | Lien permanent | Commentaires (8)

Commentaires

bravo pour tes blagues corses et merci d'être passée sur mon album photos . gros bisous . jean-pierre

Écrit par : jean-pierre | 18/07/2007

sont heureux les papys...les vieux de la vieille....

Écrit par : jack | 18/07/2007

J'adore la dernière,comme quoi tu grattes l'écorce il en sort encore un peu de jus,oh pas beaucoup,certes.Bises

Écrit par : heraime | 18/07/2007

çà me fait penser à la chanson
Aujourd'hui peut-être, ou alors demain.
Ce sacré soleil me donne la flemme
Je la couperai... té : après-demain,
Et si je peux pas la couper moi-même,
Je demanderai à l'ami Tonin
Qui la coupera aussi bien lui-même.
Ce n'est pas qu'on soit feignant par ici
Mais il fait si chaud dans notre Midi.......
Bonne soirée
ANNIE

Écrit par : maminie | 18/07/2007

bon...je vais me coucher
baille

Écrit par : henri | 18/07/2007

je glousse et les commentaires m'amusent.. bises de miche

Écrit par : miche | 19/07/2007

Eh oui, ils ont inventé une espèce d'olive qui ne se cueille pas. Elle tombe quand elle est mure dans des filets.
Mais il faut ensuite la récupérer. Elle ne va pas encore toute seule au moulin.

A Marseille, capitale de la Corse, les histoires sont légion.


C'est bientôt Noël A Calvi...
Le père dit au petit Domique-Antoine, cinq ans:
- Doume, as-tu fais ta lettre au petit Jésus pour lui commander tes cadeaux de Noël?
- Non, Papa.
- Alors va dans ta chambre et écris-la tout de suite, je la posterai demain. "

Dominique Antoine s'installe devant son pupitre, prends une feuille et commence sa lettre:

" Cher petit Jésus, j'ai été très sage et j'ai bien travaillé à l'école... "
Il s'interrompt et se dit :

" Un Corse n'a de comptes à rendre à personne, surtout pas à quelqu'un qu'il ne connaît pas! "

Il déchire la lettre et recommence sur une autre feuille:
" Petit Jésus, pour Noël, je veux... "

Il s'arrête à nouveau. Je ne le connais pas, il ne me connais pas, qu'est-ce qui prouve que j'aurais ce que je veux ? Alors, le petit Dominique-Antoine va chercher la statue de la Sainte Vierge sur sa table de nuit, la roule dans un journal, la ficelle et la glisse sous son matelas. Il reprend une feuille et écrit:

" Petit Jésus, si tu veux revoir ta mère... "


Bises du grillon

Écrit par : christian | 19/07/2007

Cruel le voyage de noces et son anniversaire !

dominique

Écrit par : dmerlen | 19/07/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique