logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

08/04/2009

8 Avril ... Fête internationale des ROMS

Ils ont un style de vie nomade ... on les apelle ROMS, TSIGANES, GITANS, BOHEMIENS, MANOUCHES, GENS DU VOYAGES ... mais qui sont ils ??

medium_romanichels.jpg


medium__gitans_detail_popup.jpg



Le terme ROM, a été adopté par l’Union Romani International en 1974 afin d’éviter les désignations à connotations racistes.
Le mot TSIGANE, par exemple est chargé d’un sens péjoratif dans les pays de l’Est.

Certains groupes cependant ne se reconnaissent pas dans le terme Rom. C’est le cas des GITANS et des MANOUCHES en ce qui concerne les communautés françaises.

medium_gitans0.jpg




DANS TOUTES CES DENOMINATIONS ..

Il y a des noms génériques :

« Tsigane » vient d’un amalgame entre ces nouvelles populations arrivées en Europe et les membres d’une secte venus d’Asie mineure au XIIe siècle : les Atsinganos.

... des noms spécifiques :

=>Gitans, Gypsies, Gitanos, Manouches, Sintés, Kalés, Roms .
Ils désignent des sous groupes du peuple « Rom » et correspondent à des époques et des lieux différents.

=> Les Gitans dans le Sud de la France où ils sont surtout sédentaires,
=> les Gitanos en Espagne
=> les Gypsies dans les îles britanniques.
=> les Manouches désignent un groupe qui vit plutôt dans le Nord de la France et en Allemagne,
=> les Sintés en Allemagne et dans le Nord de l’Italie,
=> les Kalés en Espagne
=> les Roms en Europe de l’Est.

medium_cuirfils.jpg



Tout comme « Tsiganes », le mot « Gitans » est issu d’une interprétation erronée de l’histoire.
Il provient d’une croyance du XVe siècle selon laquelle les Roms étaient originaires de la « petite Égypte », région qui correspond aujourd’hui à l’Épire (Grèce).
medium_gitL.jpg



... des termes surannés : :

=> Bohémiens voulait dire : ceux qui arrivent du royaume de Bohème. Au fil du temps, ce mot est devenu péjoratif ou désuet et certains groupes ont demandé à ce qu’on ne l’emploie plus.
=> Romanichels : c’est aussi un terme que l’on n'utilise presque plus. Il signifie « homme de notre race » dans la langue de ce peuple, le Romani : Romani = homme, tchel = peuple ; Romani Tchel = homme de notre peuple.

medium_roms2.jpg



... des termes administratifs : :

=> Nomades est apparu en France en 1912 (Loi du 16 juillet 1912) pour instaurer une politique de surveillance généralisée des nomades.

=> Gens du voyage est venu se substituer en France aux termes de Nomades ou de Tsiganes.
Son apparition date d’une circulaire du ministère de l'Intérieur de 1978. Il réfère aux personnes dont l'habitat traditionnel est constitué de résidences mobiles.
Il concerne donc aussi des groupes qui ont adopté un mode de vie itinérant : les forains qui ne sont pas tous Roms, les Yeniches, voyageurs d'origine germanique…
Les Roms migrants en France ne sont pas intégrés sous cette dénomination.

medium_clia.jpg


... des termes corporatifs :

En Roumanie, les Roms se désignent également par leur corporation :
=> Kalderash et Calderari pour les forgerons,
=> Caramidari pour les fabricants de briques,
=> Lingurara pour ceux qui travaillent le bois,
=> Ursitari pour les montreurs d’Ours,
=> Lautari pour les musiciens,
=> Tchoura pour les rétameurs,
=> Florari pour les vendeurs de fleurs…

En fonction de l’interlocuteur auquel ils s’adressent, les intéressés eux-mêmes utiliseront l’un ou l’autre terme, pour éviter de déplaire, de s’enfermer dans une dénomination qui, pour leur interlocuteur est péjorative.
Ainsi, ils choisiront d’utiliser le plus souvent le terme le plus approprié à la relation qu’ils souhaitent créer avec leur interlocuteur.

Ce qu’ils ne sont pas : :

En Roumanie, la fin de certains métiers, l’assimilation dans la société majoritaire et les mariages mixtes ont donné lieu à un nouveau groupe :
=> les Cashtali autrement dit les Roms qui ont perdu leurs traditions
=> Gadjé : Appellation donnée par les Roms aux non-Roms

medium_roms.jpg


**************************************************************
DE QUOI VIVENT LES "ROMS" ?
Les ressources économiques des Roms sont très variables, parfois difficiles a cerner compte tenu de la diversité des populations, de leur mode de vie nomade et du poids des préjugés

On relève tout de même des activités essentiellement centrées sur:
. Le petit artisanat: Vannerie, outillage
. Le commerce d'objets d'occasion: Voitures, etc..., le recyclage.
. Services divers tels que soins vétérinaires.
. Le spectacle et la musique de rue

medium_tsiganes_.jpg


medium_gitans-en-spectacle-.jpg


medium__tsiganes.jpg


**************************************************************

LEURS CROYANCES ...
Sainte Sarah ou Sainte Sara, connue aussi sous le nom de Sara-la-Kali ("Sara la Noire", Sara e Kali en langue romani), est une sainte vénérée par les Roms à Saintes-Maries-de-la-Mer en Camargue.

medium_med-sainte-sarah-.jpg


Une légende fait d'elle la servante des Maries honorées par la commune.
Une autre légende la tient pour une païenne de haute naissance, convertie à la religion d'Abraham.

La tradition gitane se souvient que lors des migrations qui conduisirent les gitans des pays de l'est vers l'océan, une femme à la peau noire les auraient guidés au milieu des embûches du voyage. Les gitans identifient cette héroïne mythique à Sarah, devenue leur grande patronne.
medium_sTE_SARAH.jpg


En France, le jour officiel de leur pélerinage est le 24 mai.
La fête de sainte Sarah est le 19 août.

medium_ste_marie.jpg


medium_gitans3.jpg


La devise des ROMS ...« Un pays sans Roms est un pays sans liberté »

Commentaires

Merci Michka , Je ne vais pas tout retenir sur ,les Gitans ,ou les gens du voyage , comme on les appelle chez nous . Ils sont de plus en plus sédentérisés , et ils ont restauré , avec beaucoup de gout , quelques maisons de la région .
Les autres se fondent de plus en plus dans la société , mais gardent certainement avec fierté leurs origines.Il y a quelques années , on les remarquait dans les super marchés , par leur exubérance , les hommes , chantaient , sifflaient , les enfants couraient dans les rayons , ça criait de tous les côtés .Ils étaient joyeux .
Tout ça a disparu .
En tout cas , ta note nous renseigne sur toutes ces communautés et d'où vient leur nom ....Merci de ta visite chez moi et sur tes commentaires , encourageant à manger des poireaux .Je les aime et ceux de vignes , encore plus .j'ai un cousin qui en a chez lui et qui m'en apporte au printemps .

Bonne journée Michka , un peu grise ici , encore ce matin . Bises huguette

Écrit par : macary huguette | 08/04/2009

Coucou !

Ils sont peut être plus heureux que nous les sédentérisés . Bonne journée !

Bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 08/04/2009

fort interressant ton article Lors de mon dernier voyage en Hongrie j'en ai rencontre il y en a encore beaucoup dans ce pays Ils ont des difficultés a s'integrer et souffrent du racisme qui est tres present dans ce pays On les critique et on les rejettent mais cependant lorsqu'il y a besoin de bons musciciens ce sont eux que l'on va chercher Ils exellent dans ce domaines La bas ils les appellent tziganesEn Pologne ou je vais souvent ils me paraissent mieux integres

Écrit par : fleurbleu | 08/04/2009

Bravo pour cette note que j'apprécie , d'autant que j'aissisté plusieurs fois en Mai en la fête des Gitans, et j'ai pû admirer leur gaité, leur enthousiasme qui est dans leur nature même.



Bises
hélène

Écrit par : hélène | 08/04/2009

Je ne savais pas que le 8 avril était leur jour de fête ni tous ces renseignements que tu nous as bien expliqués ... même si je ne retiendrais pas tout ...
Il n'y a pas que dans les pays de l'est qu'ils ne sont pas trop intégrés chez nous aussi le racisme existe !!!
Bonne journée
Biche

Écrit par : Biche | 09/04/2009

J'ai été trop vite !
je n'aimerais vraiment pas leur vie ... surtout en tant que femme ! imagine, la popote, la vaisselle, le linge, etc. tout ça toujours comme elles peuvent ! et les douches en hiver dans les campings .... brrrr non vraiment pas facile leur vie, nous on ne voit que les chants, les danses ...
Bises

Écrit par : Biche | 09/04/2009

Gamin, je les croisais lors des fêtes de village. Je m'étais lié d'amitié avec certains juste après la guerre dans un quartie de Marseille où ils campaient, derrière la gare Saint Charles bombardée. Nous jouions au baby-foot ensemble dans un bar.

Aujourd'hui, comme Huguette, je ne les vois plus guère. Le groupement de communes a mis des terrains à leur disposition, loin du centre de Carpentras.

Il y a un quartier à Avignon, dit "en Courtine" où ils se sont sédentarisés, au dépens d'une communauté maghrébine avec qui ils échangent de temps en temps quelques bagarres.

Nous connaissons une famille qui monopolise un feu rouge pour y vendre un journal d'entraide, qui va ensuite faire ses courses au supermarché dans une tenue qui n'a rien à voir avec celle des vendeurs de journaux.

Il doit y avoir de tout, chez eux aussi.

Bises du grillon

Écrit par : christian | 09/04/2009

Une longue note bien documentée et joliment illustrée. Merci. Bises de miche
ça me rappelle une chanson "c'est le temps des gitans qui n'ont pas de frontière, c'est la longue prière de la nuit des gitans ... " j'adorais la fredonner. Tiens je vais aller la rechercher. Bises de miche

Écrit par : miche | 16/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique