logo Blog50.com
Blog 50 est un service gratuit offert par Notre Temps

10/07/2009

Prévention … l’été sera chaud ….

Mais pas sans danger !! Quelques précautions à prendre !! 

493261kwph0krn73.gif

 Principal risque : LA NOYADE

La noyade est un accident provoqué par l'irruption brutale d'eau dans les poumons bloquant l'arrivée de l'air. La noyade est une cause fréquente de décès, en particulier chez les enfants

baignade.jpg

Alors comment réagir face à la noyade :  

les gestes qui vous permettront de secourir la victime en attendant les secours.

Le malaise avec perte de connaissance qui en résulte parfois peut provoquer la noyade.

 Dans ce cas, il faut sortir la personne de l'eau, la mettre à l'ombre en position latérale de sécurité de façon à ce qu'elle ne s'étouffe pas si elle est prise de vomissements et appeler les secours. le 15 (Samu) ou le 18 (les pompiers)

 

493261kwph0krn73.gif

L'HYDROCUTION , le froid qui saisit

 L'hydrocution est une syncope, autrement dit une perte de connaissance,plus ou moins brutale, et un arrêt réflexe de la respiration dans les secondes ou minutes qui suivent l'entrée dans l'eau.

Elle est causée par le choc thermique infligé au corps lorsqu'on se plonge brutalement dans l'eau froide, par exemple après être resté longtemps au soleil par forte chaleur.

Plongeon_3.jpg

 Des signes avant-coureurs peuvent alerter,

comme une urticaire, des tremblements, des troubles visuels, une sensation de fatigue intense ou des crampes.

 Les bons réflexes

S'il ne s'agit que d'un malaise sans perte de connaissance, il faut réchauffer la victime, la placer en position latérale de sécurité et appeler les secours (15 ou 18).

Pas de panique cependant : Ce type de malaise « est extrêmement rare"

Précautions :

Pour prévenir l'hydrocution, il faut boire beaucoup (de l'eau !) et s'immerger progressivement.

Se mouiller prudemment le cou et le visage, des zones très sensibles à la température de l'eau.

493261kwph0krn73.gif

 

 COUP DE SOLEIL, COUP DE CHALEUR :

Qui n'est jamais rentré d'une balade en montagne avec la marque du débardeur en surimpression blanche sur peau rouge ?

bronzage 0.jpg

"Il ne faisait pourtant pas si chaud, là-haut. " Mais en altitude, la réverbération accentue les rayons du soleil

Le coup de soleil simple est une lésion équivalente à une brûlure du premier degré. On le soigne en... restant à l'ombre et en appliquant de l'eau froide si la peau est chaude et douloureuse. « On peut aussi mettre une crème type Biafine »

Mais parfois, en particulier chez les personnes à peau claire ou les jeunes enfants, le coup de soleil peut être beaucoup plus grave : des cloques qui apparaissent signent des brûlures au second degré, susceptibles de s'infecter et qui nécessitent un avis médical.

Les symptômes sont:

épuisement, maux de tête, nausées, vomissements, convulsions, agressivité, confusion mentale, chute de tension, troubles du rythme cardiaque, ...

Les bons réflexes

En attendant les secours, il convient de rafraîchir la personne atteinte en humidifiant sa peau autant que possible, idéalement sous une douche fraîche .

Précautions :

un seul mot d'ordre, rester à l'ombre

 493261kwph0krn73.gif

En cas de malaise au soleil, ou insolation.

 « Ils surviennent lors d'une exposition longue, par manque d'hydratation, ou encore après un effort sportif violent en plein soleil »,

_Bronzage_400.jpg

Fièvre, nausées, maux de tête en sont les symptômes.

Les bons réflexes :

Dans ce cas, « il faut se mettre à l'ombre et se reposer. » Et appeler les secours si la personne perd connaissance, « car la déshydratation peut entraîner un coma. »

Les précautions :

Les maux du soleil sont facilement évitables : en s'enduisant de crème solaire (indice 50 minimum pour les enfants), en portant chapeau et tee-shirt, en se séchant après la baignade pour éviter l'effet "loupe" du soleil sur la peau mouillée.

Et bien sûr en restant à l'ombre _ y compris en montagne _ entre 11 et 16 heures, avec une bouteille d'eau fraîche à portée de main

 493261kwph0krn73.gif

Mal des montagnes : parfois dès 2 500 mètres

Mal à la tête en altitude ? C'est peut-être le signe d'un mal aigu des montagnes. Cette affection ne touche pas uniquement les "pros" qui gravissent l'Himalaya.

-Mont_Blanc_003.jpg

On peut en ressentir les effets dès 3 000 m, voire moins : « Certaines personnes sont génétiquement prédisposées à en souffrir »

Sept alpinistes sur dix qui tentent l'ascension du mont Blanc (4 810 m) en sont atteints

Les symptômes du mal aigu des montagnes sont  :

grande fatigue, mal de tête, nausée, perte d'appétit, sensation de vertige, insomnie.

Si ces symptômes sont ignorés, la maladie peut dégénérer en une forme plus sévère et entraîner un oedème cérébral et/ou un oedème pulmonaire de haute altitude

À moyenne altitude, les symptômes restent toutefois bénins : « On ne meurt pas d'œdème pulmonaire à 2 500 m. »

Des précautions particulières doivent être prises si l'on est malade.

Outre une bonne hydratation et éventuellement la prise d'un antalgique, le remède le plus efficace consiste à redescendre...

 

les enfants : éviter de les emmener au-delà de 3 000 m avant 12 ans et 2 000 à 2 500 m avant 5 ans, a fortiori lors d'une ascension rapide en téléphérique qui peut faire souffrir les tympans. 

 493261kwph0krn73.gif

PLAIES : ne les négligez pas

Très fréquentes, les petites plaies qu'on se fait l'été ne sont pas toujours bénignes.

Particulièrement vulnérables : les pieds nus, à la merci du bout de verre abandonné sur la plage ou de l'écharde qui dépasse du sol du ponton.

pieds.jpg

le bon réflexe :

En cas de blessure, et après avoir enlevé l'éventuel corps étranger, « il faut laver la plaie à l'eau et au savon, puis désinfecter avec un produit spécifique qu'on trouve en pharmacie »,

Si la plaie est béante, il est indispensable de consulter sans attendre un médecin ou les urgences, car il faudra sans doute faire des points de suture : « En principe, le délai maximum pour suturer est de 6 heures »,

 493261kwph0krn73.gif

 Surveiller la PIQURE DE TIQUES

Insecte gourmand de sang humain, la tique pénètre avec sa tête sous la peau pour le sucer.

tique.jpg

Très fréquente, sa piqûre fait peur car elle peut transmettre une pathologie grave : la maladie de Lyme. mais c'est extrêmement rare. Dans la majorité des cas (de l'ordre de 80 à 90%) les tiques infectées ne provoqueront aucune complication

 

les symptômes apparaissent en général une à deux semaines après la piqûre : ils  sont souvent semblables à ceux de la grippe : comme des maux de tête, des douleurs dans les membres et de la fièvre.

les bons réflexes :

En cas de piqûre, il faut ôter l'insecte avec un tire-tique (vendu en pharmacie) ou pince à épiler et ne pas essayer de "l'endormir" avec de l'éther (car la tique anesthésiée pourrait régurgiter aussitôt et accroître le risque d'infection.)

Après l'extraction Il faut désinfecter la plaie.

Si la tique a été "arrachée" et que sa tête est restée sous la peau, Ce n'est pas très grave car les bactéries se trouvent dans le ventre arraché et non dans la tête.  Bien désinfecter l'endroit où se trouve la tête. Il se formera une petite infection qui devrait guérir rapidement. 

Si l’extraction est difficile, une petite incision, réalisée par un médecin, sera peut-être nécessaire. Il faudra reconsulter si apparaissent, au bout de quelques jours, une tache au niveau de la piqûre, ou des douleurs musculaires ou articulaires anormales.

Prévention :

Difficile de prévenir la piqûre. Il est recommandé d'inspecter sa peau après une balade en forêt, en montagne ou une longue station dans l'herbe.

 

493261kwph0krn73.gif

LA PIQURE DE VIPERES :

des morsures à prendre au sérieux même si les cas mortels sont extrêmement rares

L'été, c'est aussi la belle saison pour les vipères. Le genre de bestioles que l'on préfère éviter de croiser, même sans être phobique...

vipere-.jpg

« Une vipère n'attaque jamais un homme spontanément ; elle mord si on lui marche dessus, par exemple »

« En France, on déplore 3 à 4 morts par an, suite à des morsures de vipères.

La vipère aspic est la plus répandue dans notre région. « 90 % des personnes mordues sont des randonneurs, en moyenne montagne.

En cas de piqûre il faut savoir qu’une fois sur deux, il n'y a pas d'injection de venin

Sinon,  l'inoculation du venin provoquera un oedème dans les 30 .minutes, son absence sous 2 à 3 heures, indique que le venin n'a pas été injecté. Cet oedème est responsable d'une douleur très intense

vipere2_pg.jpg

Les gestes à faire

En urgence il faut rassurer la personne , l'allonger, immobiliser le membre piqué  et laver (si possible) la plaie dans un ruisseau . Si l’on peut désinfecter localement.

Appeler les secours dès qu'on se rend compte de la présence des trous de piqûre des crochets. On pourra donner du paracétamol pour la douleur plutôt que de l'aspirine.

Une injection rapide de cortisone, et un suivi médical s'imposent alors.. Qui conseille de laver (si possible) la plaie dans un ruisseau, si on est en montagne et d'appeler les secours. Attention toutefois, s'il s'agit d'enfants, de moins de 20 kilos. « Pour eux, même  une faible dose de venin, hautement toxique, est dangereuse. »

Utiliser un Aspivenin peut-être un moyen de tenter de ralentir la progression du venin, mais il ne dispense pas d'appeler les secours (S.A.M.U.).

La prévention

La meilleure mesure préventive sera de laisser ces animaux tranquilles, ne pas aller les chercher. Il  faut porter des bottes ou des chaussures montantes dans les terrains herbeux. Faire attention si on est amené à ôter les chaussures dans ces coins là car elles recherchent la chaleur...

Il faut éduquer les enfants à éviter leur habitat, à ne pas soulever les pierres, ou explorer les recoins des terrains à risques.

Si vous vous trouvez nez-à-nez avec un serpent, qui prend le soleil sur une pierre de votre jardin, pas d'hésitation : il faut appeler le 18 (ou le 112).

. Méfiance en revanche, autour des chalets inhabités au printemps. « Si le serpent est entré dans la maison, on essaye de l'isoler, en attendant les secours. »

 

493261kwph0krn73.gif

HYMÉNOPTèREs Guêpes, frelons, bourdons : attention !

Méfiance avec les hyménoptères, dont les piqûres causent environ 100 décès en France par an, toujours suite à des réactions allergiques

guepe.jpg

En cas de piqûre par une guêpe ou une abeille, trois types de réactions sont possibles :

-          une réaction locale,

-          -une réaction toxique qui est fonction du nombre de piqûres

-          -et une réaction allergique pouvant être déclenchée par une seule piqûre.

 La réaction locale est la plus fréquente. Elle nécessite rarement une intervention médicale. la piqure est douloureuse mais  ne provoque qu'une rougeur locale  accompagnée de démangeaisons autour du point de piqûre sous la forme d'une plaque rouge avec gonflement qui va persister 24 à 48 heures

Les réactions toxique et allergique représentent une urgence médicale pour lesquelles une hospitalisation est le plus souvent indiquée

la réaction toxique

Les symptômes seront plus intenses en fonction du nombre de piqûre.

Suite à de multiples piqûres, la quantité de venin injectée est plus importante. A la réaction locale s’ajoute alors des signes généraux : œdème au niveau des piqûres, de la fatigue, des vomissements, de la diarrhée, des maux de tête, une chute de tension parfois des convulsions et une perte de connaissance.

La réaction allergique

La réaction allergique ne dépend pas de la dose de venin injectée. Une seule piqûre suffit à la déclencher..

Une personne présentant une douleur et un gonflement local de plus de 10 cm ainsi que des symptômes persistant plus de 12 heures, court un plus grand risque, lors d'une prochaine piqûre de développer une réaction allergique grave.

Les symptômes sont : cutanés ( urticaire généralisé, rougeur, démangeaisons et gonflement )respiratoires ( œdème de la langue) cardiaques  ( chute de la tension, vertiges, perte de connaissance) digestifs ( nausées, vomissements, diarrhée) neurologiques ( coma)

 

L’obstruction des voies respiratoires et le choc cardiovasculaire peuvent  entraîner la mort de la victime.

Les gestes à faire :

  • Si possible, identifiez l’insecte qui vous a piqué.
  • Lors d’une piqûre, la douleur est immédiate et un œdème local se développe rapidement.
  • Oter les bagues en cas de piqûre à la

 

·         Les guêpes et les abeilles :

laissent l’aiguillon et la glande à venin accrochés à la peau qui continue de déverser son poison

Retirez immédiatement le dard avec l’ongle ou le bord non tranchant d’un couteau  ou d’une carte de crédit. N’utilisez pas de pincette, la glande à venin pourrait éclater et libérer encore plus de venin.

Réchauffez l'endroit de la piqûre avec le bout incandescent d'une cigarette approchée à quelques millimètres de la peau, car la chaleur dénature les substances venimeuses, diminuant ainsi une éventuelle réaction allergique.

 

Bien désinfecter avec de l’eau et du savon, puis appliquer une solution antiseptique.. On peut aussi utiliser des glaçons, qui diminueront l'absorption et la diffusion du venin

  •   Le frelon a un dard plus long. La piqûre est plus profonde. Le venin peut être injecté directement dans les vaisseaux sanguins, accélérant ainsi la réaction.

 La prévention :
Evitez de se faire piquer !!!
A noter que les abeilles et les frelons ne piquent pas facilement, il faut les « chercher ». Donc apprendre aux enfants le danger de jouer avec et aussi celui de se promener en plein été avec des sucreries (qui n'attire pas le frelon qui se nourrit d'insectes)...

  • Ne vous promenez pas pieds nus dans la nature, notamment dans l’herbe.
  • Ne portez pas sur vous des substances susceptibles d’attirer les guêpes et les abeilles (parfums, laques, crème solaire odorante. ..)
  • Evitez bien sûr le voisinage des ruches ou des nids.
  • Ne stationnez pas à proximité de poubelles mal fermées.
  • Si un insecte tourne autour de vous, restez calme. Evitez des gestes brusques et repoussez le doucement, évitez les réactions de paniques et d’angoisse.
493261kwph0krn73.gif

 

 La "puce de canard"  (ou cercaire):

Piqure de la puce : pénible mais bénin

C’est un être microscopique qui foisonne surtout dans les eaux calmes à l'abri du vent et

des courants

la bestiole s'attaque alors au canard pour s'y développer ;

cercaire.jpg

Le ver femelle de ce parasite pond ses oeufs dans les intestins du canard qui sont ensuite rejetés dans l'eau avec les déjections de l'animal. Lorsqu'elles éclosent, les larves colonisent les escargots dans lesquels elles se transforment en puce du canard

Quelquefois, elle se trompe de cible et elle s'en prend aux nageurs. Mais l'homme a la peau plus épaisse, et le parasite meurt aussitôt.

Lors de la baignade, les cercaires se collent à votre peau jusqu'au moment où vous sortez de l'eau. Sous l'action du soleil, la peau s'assèche et les cercaires piquent votre peau pour y pénétrer

Les symptômes :

la dermatite cercarienne ou "puce de canard" se manifeste par des boutons sur le corps, parfois nombreux et qui grattent. « C'est désagréable mais jamais grave »,

Les premiers gestes :

si les démangeaisons sont trop fortes, votre médecin traitant pourra vous prescrire un médicament antihistaminique.

 Précautions :

. éviter les eaux peu profondes où évoluent des canards

. S’enduire  de crème solaire avant de se baigner et, surtout, en se rincer systématiquement sous la douche après le bain

 

Pour info : Annecy a gagné la guerre contre les «puces de canard» En voie de disparition sur le lac d'Annecy depuis que sont menées des opérations d'éradication des escargots qui véhiculent le parasite

 493261kwph0krn73.gif

 Attention au PIQUE NIQUE pas frais

Avec la chaleur, salmonelles et staphylocoques, responsables des intoxications alimentaires et autre gastro, s'en donnent à cœur joie.

panier garni.jpg

Plus que jamais l'été, il faut donc respecter la chaîne du froid, la date de péremption des aliments et l'hygiène des mains.

Vomissements et diarrhée sont bénins chez l'adulte en bonne santé, mais dangereux chez le nourrisson, la personne âgée ou le malade traité pour des problèmes cardiaques.

 493261kwph0krn73.gif

BARBECUE Du bon usage de l'après-grillades...

En voilà qui ont le chic pour empoisonner l'été des sapeurs-pompiers : les barbecues ! Le coup classique, selon les pompiers.

barbecues-.jpg

« Les personnes qui rangent leur barbecue après usage, dans un abri de jardin, sans vérifier que les braises sont bien éteintes. Ou ceux qui balancent les cendres dans la poubelle du lotissement... »

Des précautions encore plus indispensables

quand on décide d'aller pique-niquer à l'extérieur, et de se faire griller quelques saucisses (au bord du lac par exemple) . On arrose tout avant de partir, sinon le pire est à craindre en été...

untitled.gif

 

Après ces quelques conseils ..... je vous souhaite à tous  ...

d'EXCELLENTES VACANCES !!!

 

 

 

11:44 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (10)

Commentaires

Coucou !

Je ne pars pas en vacances mais étant à la campagne je prend tous tes bons conseils , merci .

Bonne journée bizoux Françoise !

Écrit par : françoise la comtoise | 10/07/2009

oups!

après cet inventaire, je choisis de ne plus bouger de l'été
ni altitude, ni mer, ni lac, ni pique nique, rien



et les accidents de matelas? de sommier? de lit à deux places?
qu'est ce qu'on fait contre,

bonnes vacances ......
Fanfan

Écrit par : framboisine | 10/07/2009

Des conseils tres practiques a tenir en compte toujours, pesque une leçon de secourisme. Merci, Amities MARU

Écrit par : mbouillon | 10/07/2009

eh-ben dis donc ou faut-il se mettre et surtout ne faites pas apparaitre un brin de votre peau des bons conseils a suivre

amities jacqueline

Écrit par : pasquet | 10/07/2009

Merci pour tous ces bons conseils !!!
On ne répète jamais assez les dangers de l'été et les conséquences !!!
tu es "l'ange gardien des vacanciers" .... merci.
bisou et bonne fin d'après-midi.

Écrit par : Marylène | 10/07/2009

Voila une longue liste dans laquelle j'ai trouvé la puce du canard que je ne connaissais pas.

Bon, du moment que je ne crains rien assis devant mon ordinateur et qu'aucun paratite ou vrus ne viendra m'attaquer en douce, je continue.

Bises du grillon

Écrit par : christian | 11/07/2009

Bravo tu es un avant poste des pompiers !!! tu as raison de nous rappeler certaines précautions qui semblent évidentes souvent "après coup".
En octobre 2008 c'est ma chienne Tina qui a été piquée par une vipère, nous l'avons sauvée de justesse et pourtant 1h à peine après la piqure nous étions chez le véto.
Bises et bonne journée
Biche

Écrit par : Biche | 12/07/2009

Bon et bien après avoir lu tout celà ..je me demande si je vais partir demain matin !!!
Bisous et bon été !!
Nicole

Écrit par : Nicole | 17/07/2009

Royal ce moment passez en votre structure, un enorme compliment et felicitation. Merci beaucoup pour cette lecture.

Écrit par : site paris sportifs | 27/05/2014

Bravo pour votre super produit, assez complet et précis, longue vie à votre blogging.

Écrit par : pari sur france honduras | 12/06/2014

Les commentaires sont fermés.

 
Accueil Blog50 | Créez gratuitement votre blog | Avec notretemps.com | Toute l'info retraite | Internet facile | Vos droits | Votre argent | Loisirs | Famille Maison | Cuisine | Jeux | Services | Boutique